Trump annonce une rencontre «très difficile» avec Xi Jinping

Le président des Etats-Unis s’attend à un sommet compliqué avec son homologue chinois la semaine prochaine en Floride.

Cela s’appelle déminer le terrain. Comme à son habitude, Donald Trump s’est emparé de Twitter jeudi pour communiquer sur sa future rencontre avec le président chinois, Xi Jinping, qu’il doit recevoir la semaine prochaine dans sa luxueuse résidence de Floride. Ce sera leur premier tête à tête en personne, dans un contexte rendu tendu par les dossiers du nucléaire nord-coréen et du commerce international.


«La rencontre la semaine prochaine avec la Chine sera très difficile», a-t-il écrit sur Twitter. «Nous ne pouvons plus avoir d’énormes déficits commerciaux (…) et des pertes d’emplois. Les entreprises américaines doivent être prêtes à chercher d’autres alternatives», a ajouté Donald Trump en reprenant un de ses grands thèmes de campagne.

Un tel sommet (qui se tiendra les 6 et 7 avril à Mar a Lago) semblait improbable il y a encore quelques mois, après une campagne électorale durant laquelle le candidat républicain avait accusé la Chine de «voler» des millions d’emplois aux Etats-Unis. Donald Trump a régulièrement menacé d’imposer des droits de douane punitifs aux importations chinoises.

 

A peine élu, M. Trump avait provoqué l’ire de Pékin en laissant entendre qu’il pourrait revenir sur une position diplomatique datant de 1979: le «principe de la Chine unique», par lequel le régime communiste interdit tout contact officiel entre Taïwan et des pays étrangers. Donald Trump avait été jusqu’à accepter un appel téléphonique de la présidente taïwanaise, Tsai Ing-wen, avant de menacer la Chine d’une guerre commerciale.


Lors d’un entretien par téléphone, mi-février, avec Xi Jinping, le président américain avait cependant joué l’apaisement et assuré qu’il respecterait le principe de la Chine unique, ouvrant la perspective d’une rencontre.


Mais l’avertissement de Donald Trump jeudi sur Twitter et l’impatience grandissante de Washington face aux positions de Pékin sur la Corée du Nord peuvent laisser augurer d’un tête-à-tête tendu. Pékin a déjà annoncé la fin de ses importations de charbon nord-coréen, conformément aux sanctions de l’ONU visant à convaincre ce pays de renoncer à ses programmes nucléaire et balistique. Mais la Chine est vent debout contre le bouclier antimissile Thaad que les Etats-Unis ont commencé à déployer en Corée du Sud, y voyant une atteinte à sa force de dissuasion.

  Leparisien.fr avec AFP

Source : http://www.leparisien.fr/international/trump-annonce-une-rencontre-tres-difficile-avec-xi-jinping-31-03-2017-6811830.php#xtor=RSS-1481423633

Auteur :

Date de parution : 31 March 2017 | 12:31 am

Source link