t’as queL âge ? | MONDIALNEWS

Comment ça va ?

Léger trac avant une conversation avec Scorsese en public, mais grand plaisir. On sera pendant une heure et demie face à lui, j’espère poser les bonnes questions, ne pas repartir en me disant : «Pourquoi j’ai pas demandé ça ?»

D’où tu sors ?

D’un long silence.

Artistique ?

Un peu total.

T’étais grippé ?

Non, je n’étais pas grippé.

Qu’est-ce que tu prends ?

Majoritairement café, cigarettes, whisky. Ça me détend. La chimie, je fais attention.

Tu vas continuer comme ça longtemps ?

Je suis pour les changements de carrière. J’avais hésité avec vendre de l’huile d’olive. Je vais essayer de faire encore au moins un film. C’est toujours un peu un miracle quand on y arrive. Mais c’est pas acquis que j’en ferai toute ma vie.

T’as pas peur ?

L’inquiétude et le doute sont mes deux compagnons. On apprend à vivre avec. Il y a deux inquiétudes, celle qui bloque et celle qui fait avancer. C’est pas très gai, ce que je raconte. Ça fait bien dépressif. Alors que je suis plutôt dans l’action.

T’as pas honte ?

C’est un sentiment que j’ai appris à accepter, quasiment à apprécier. La honte, je vis bien avec, donc ça va.

Où tu dors ?

Je sais même plus le nom de l’hôtel. J’ai déposé les valises, j’en suis parti.

T’as rencard ?

Cannes est un rencard perpétuel. J’étais pas venu depuis quatre ans, j’avais oublié. Je suis niçois, en y revenant m’est remonté un truc précis : l’odeur très particulière de la Côte. J’y ai aussi d’immenses plaisirs de projection, de bons souvenirs. Et de la peur, car j’ai l’impression d’être confronté à des gens sûrs d’eux. Je peux avoir envie de rentrer sous terre.

Bertrand Bonello, 49 ans et des inquiétudes, cinéaste, président du jury de la Cinéfondation et des courts métrages, après le Roumain Cristian Mungiu l’année dernière.

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Bagout double
«Les Oiseaux de passage», la guerre des cônes
La gouaille de l’emploi à la Bocca
«Everybody Knows», tanche de Castille
Pitié !

est repris par MONDIALNEWS mais nous n’en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source

Source link