Onfray à la Trappe #6

Dans mon lit étroit placé sur le fil d’un rasoir entre deux néants, le sommeil ne vient pas. La nuit est là, dehors, mais pas dedans où, bien que tout soit éteint, il luit dans mon âme matérielle une lumière qui irradie mon intelligence et l’énerve. Rien qui soit une vision, aucun signe de transcendance, nul souffle venu d’un au-delà qui n’est jamais qu’une fiction de l’ici-bas, je songe au sommeil des moines à quelques mètres de ma chambre. À leurs vies consacrées à ce que Frère Joël, mon ami dominicain, me dit être moins Dieu que la recherche de Dieu.

Je croyais que l’entrée au monastère relevait d’un appel franc et net ; j’imaginais que la certitude de Dieu était doublée de la décision de répondre à cet appel par le don d’une vie consacrée à l’oraison ; je pensais que la vie monastique était adéquation avec ce qu’on avait trouvé – et je découvrais que non, qu’on pouvait y entrer pour fortifier une intuition, pour conjurer le doute, pour écarter l’incertitude. On pouvait donc donner sa vie pour une chose dont on n’était pas sûr, mais on l’offrait dans l’attente d’un retour qui serait une preuve.

Au petit matin, voyant arriver à l’office ces hommes de tous les âges, un jeune dansant comme s’il marchait déjà dans le ciel, un très vieux qui tousse, ravale son crachat, traîne ses sandalettes, un lunaire qui arrive en retard alors que l’office a commencé et semble ne pas s’en trouver affecté, un groupe de corps voûtés et pénétrés, un très grand semblable à un arbre trop vite poussé, un barbu coïncidant avec l’idée qu’on se fait du moine – y en a-t-il, là, qui ne croient plus, qui ne croient pas, qui croient mal, qui croient à côté, qui doutent ?

À quoi ressemble la (…)

Source link : https://fr.news.yahoo.com/onfray-%C3%A0-trappe-6-gr%C3%A2ce-contre-pr%C3%A9destination-085300222.html

Author :

Publish date : 26 December 2017 8:53 am

L’article Onfray à la Trappe #6 est repris par MONDIALNEWS mais nous n’en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source

Source link