La pollution liée au commerce tue 700.000 personnes par an

LONDRES (Reuters) – Les entreprises manufacturières tournées vers l’exportation engendrent une pollution atmosphérique responsable de plus de 700.000 décès prématurés chaque année dans le monde, indiquent des chercheurs mercredi.

Ces émissions affectent à la fois les populations locales mais également des populations situées à plusieurs milliers de kilomètres de distance.

Ainsi, la pollution induite par l’activité d’usines en Chine peut provoquer des maladies cardiaques, des infarctus et des cancers du poumon aux Etats-Unis, précisent les chercheurs dans l’enquête publiée par le magazine Nature.

« Les décès prématurés liés à la pollution de l’air ne sont pas seulement un phénomène local et nos conclusions quantifient l’étendue de la pollution atmosphérique en tant que phénomène mondial », explique Dabo Guan, professeur à l’Université d’East Anglia et co-auteur de l’étude dont les données portent sur les dix dernières années.

En 2007, environ 3,45 millions de décès ont été liés aux particules fines, affirme le rapport. Parmi ceux-ci, on estime à 762.400 les décès liés à l’activité manufacturière d’une région dont les biens produits sont consommés dans une autre région.

Au niveau mondial, 411.100 personnes sont mortes de manière prématurée en raison de la pollution atmosphérique émise dans un endroit du monde autre que leur lieu de résidence.

Les émissions polluantes en Chine ont causé 64.800 décès dans le monde soit deux fois plus que n’importe quelle autre région du globe.

La consommation en Europe occidentale et aux Etats-Unis est à l’origine de plus de 108.600 morts prématurées en Chine.

(J.D. Capelouto, Pierre Sérisier pour le service français)

Source link