États-Unis : une octogénaire se fait taser alors qu’elle coupe des pissenlits



États-Unis : une octogénaire se fait taser alors qu'elle coupe des pissenlits
Elle voulait cueillir des plantes pour réaliser une recette. Au lieu de cela, elle s’est faite taser. Les faits se sont déroulés dans la ville de Chatsworth, dans l’État de Georgie aux États-Unis. Martha Al-Bishara, une Américaine de 87 ans, coupait tranquillement des pissenlits, munie d’un couteau, près de son domicile lorsqu’elle a vu des agents de police débarquer et l’interpeller. C’est l’appel d’un passant, voyant une dame âgée déambuler, qui a alerté les forces de l’ordre.
Les policiers ont tenté de communiquer avec la vieille dame d’origine syrienne. Voyant Martha Al-Bishara se diriger vers eux un couteau à la main, et ne réagissant pas à leurs interjections, ils ont fait usage de leur pistolet à impulsion électrique.
Selon CNN, le passant aurait en réalité certifié à la police que la dame âgée ne semblait présenter aucun danger et n’avait attaqué personne. De son côté, Josh Etheridge, chef de la police de Chatsworth, se défend en indiquant qu'”une femme de 87 ans avec un couteau a toujours la capacité de blesser un policier” avant de préciser avoir “suivi les protocoles en vigueur”.
Les agents ont en effet demandé à la dame âgée de déposer son couteau, mais celle-ci, ne parlant pas anglais, n’a pas pu obéir. Une fois au sol, les policiers lui ont passé les menottes.
Un “problème mental” ?
Selon Josh Etheridge, la vieille dame pouvait représenter un danger car elle semblait “souffrir d’un problème mental”. Lorsque les policiers ont sorti les tasers, Martha Al-Bishara n’a pas réagi. “Son comportement était calme, même lorsque nous avons sorti nos armes”.
Une attitude qui a intrigué les forces de l’ordre, mais que l’une des arrières-petites-filles de la victime explique aisément. “On ne lui a jamais parlé des pistolets à décharge électrique ni des Taser. Elle ne savait pas ce que c’était”, déclare-t-elle à NBC.
La femme déplore également la tournure qu’a pris les événements. “Évidemment que ma grand-mère n’a pas l’air violente. Et vu les trois ou quatre officiers présents, ils auraient pu la contrôler autrement“, s’indigne-t-elle.
Selon les membres de la famille de Martha Al-Bishara, cette dernière a été libérée après avoir passé deux heures dans la prison du comté. La comparution de l’octogénaire pour outrage à agent est prévue pour le 19 septembre.
La rédaction vous recommandeFloride : une “marée rouge” décime dauphins, tortues, toute la faune aquatiqueÉtats-Unis : le pape se dit du côté des victimes des 300 prêtes pédophilesChristine Hallquist pourrait devenir la première femme trans gouverneure des États-UnisÉtats-Unis : à seulement 7 mois, il survit à une transplantation cardiaque et pulmonaire

Source link : https://www.rtl.fr/actu/international/etats-unis-une-octogenaire-se-fait-taser-alors-qu-elle-coupe-des-pissenlits-7794446979

Author : Leia Hoarau

Publish date : 2018-08-17 13:42:36

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Source link