C’est l’invasion des bornes Echo d’Amazon (mais pas en France)

ECHO, Echo, echo. Net leader sur le front des enceintes connectées aux Etats-Unis, le géant du commerce en ligne a présenté ses nouveaux bébés, mercredi. En attendant les réponses de Google, Apple et de Microsoft, Amazon mise sur la simplicité. Pour une date de sortie en France, il faudra repasser.

Un Echo compact (99 dollars)

La borne est comparable au petit Google Home, mais Amazon a réussi à y intégrer un mini subwoofer. Cette génération gère le son multiroom, par exemple avec la commande « Joue Despacito dans toute la maison » pour un cauchemar global, du salon à la salle de bains. Les enceintes peuvent s’intégrer à de nombreuses décos avec plusieurs finishs (bois, tissus etc).

Echo Plus, pour la maison connectée (149 dollars)

Amazon sème la confusion avec cet Echo Plus qui est visuellement très similaire au vieil Echo. Un peu daté, le design n’est pas l’élément le plus important. Ce hub pour la maison connectée peut se synchroniser avec de nombreux périphériques tout seul. Plus d’apps à télécharger ni de multiples comptes à créer, ce qui était notre principal reproche au quotidien avec Google Home.

Echo Spot, le plus réussi (129 dollars)

Compact, avec un écran tactile et une webcam, cet Echo Spot a fait forte impression et rappelle l’Essentials Home, du créateur d’Android Andy Rubin. Sur une table de nuit, un bureau ou dans la cuisine, voici le format parfait pour envahir la maison. Avec la possibilité de passer des appels téléphoniques ou vidéo, l’Echo Spot dispose d’un petit haut-parleur mais peut se connecter à d’autres enceintes via Bluetooth. Et évidemment, il permet de dialoguer avec Alexa. Amazon a évoqué une sortie en décembre aux Etats-Unis, et début 2018 au Royaume-Uni et en Allemagne.

Le reste

Source link : https://fr.news.yahoo.com/c-apos-l-apos-invasion-235841737.html

Author :

Publish date : 27 September 2017 11:58 pm

L’article C’est l’invasion des bornes Echo d’Amazon (mais pas en France) est repris par MONDIALNEWS mais nous n’en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source

Source link